Foodreporter, l’application déclarée d’utilité publique

11 Juil

Mangez, shootez, miamez !

Si la jeune équipe de gastro-geeks n’avait pas eu la génialissime idée de lancer Foodreporter, j’aurais adoré le faire (hein chéri ?). En tant qu’invitée VIP à avoir testé l’appli Iphone version bêta il y a plusieurs mois déjà, je peux avouer sans honte être aujourd’hui totalement addict à ce nouveau réseau social culinaire.
L’avantage, c’est que cette gastro-love-dépendance est sans danger, au contraire, elle peut avoir des vertus médicinales. La communauté de Foodreporter rassure, met en appétit, nourrit, dorlote et informe à l’aide d’un seul et unique remède magique : la cuisine.  Foodreporter est devenu pour moi une sorte de mentor, ma numéri-nounou,  celle qui m’a définitivement fait basculer du côté non-obscur de la gourmandise et de la cuisine, celle qui m’a donnée envie de lâcher le papier et de me lancer sur la toile ! C’est dire l’impact !

Le concept ? Il est simple : Vous allez au resto, vous photographiez votre plat avec votre smartphone (Iphone ou Androïd), vous postez en direct grâce à l’application (ou plus tard via le site internet) et vous commentez (le plat, le resto, le service, les prix etc). Pas le temps d’aller au resto et  accros à vos fourneaux ? Pas de problème : Faites de même avec vos plats « fait maison »… On prend ensuite exemple sur Twitter, et on suit les « foodies » qui nous intéressent.

Quel miameur êtes vous ?

Le must de ce réseau social totalement addictif ? Se faire miamer ses plats ! A l’instar des « like » de Facebook, le « miam » est utilisé sur Foodreporter afin de montrer son intérêt pour un plat, une photo, un ingrédient ou, mieux, un utilisateur … Parler cuisine et gourmandise, rien de mieux pour draguer.  Le but étant, à la fin de chaque mois, d’avoir la consécration ultime de celle (ou celui) qui a eu le plus de miam. Avec plus de 65% d’utilisatrices féminines et amateurs de bonne chère du coup, il y a de quoi tomber amoureux !

Alors… avide de rencontres culinaires ? de trouver un cordon bleu ? De nouvelles adresses top  ? de recettes originales ? ou juste envie d’en avoir plein les mirettes ? Foodreporter répond à toutes vos envies communautaires… Mais surtout  : n’oubliez pas de miamez mes plats 😉

Publicités

4 Réponses to “Foodreporter, l’application déclarée d’utilité publique”

  1. Soria Pastry Addict juillet 11, 2011 à 19:06 #

    Très bel article ! J’aurais pas fait mieux 😉
    Et vive les Miams’

  2. miamana juillet 28, 2011 à 19:54 #

    J’ai découvert ton blog grace a FR. Et je dis miamz!

    • anneiscooking juillet 28, 2011 à 22:58 #

      Merci beaucoup. J’adore les miams ;-).

      A bientôt alors !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :